Checklist digitale pour les petits commerces

  • Do You Speak Digital ? Les 10 commandements du digital lorsque vous être propriétaire d'un petit commerce !


    Dans cet article, je vais essayer de passer en revue le béaba de ce qu'il faut faire pour être présent et au moins "trouvable" sur Internet lorsqu'on a un petit commerce ou un restaurant (entre autres...).


    1) Vérifiez que vous êtes présent dans les fiches de Google MyBusiness.

    En général les commerçants ne se souviennent plus de ce qu'ils ont fait ou pas en terme de communication...Pour ça, rendez-vous simplement sur Googlemaps et saisissez le nom de votre commerce ainsi que votre ville. De là, vérifiez les infos, voyez aussi s'il y a des avis, des photos, etc...
    Si ce n'est pas déjà la cas, prenez le contrôle de cette fiche car elle est vitale. Ajoutez des photos (des belles hein !!), lisez les avis, et si certains sont négatifs, même s'ils sont vieux, essayez de répondre.
    Vous l'aurez compris, il vous faudra retrouver les accès du vieux compte Google que vous avez créé il y a 4 ans... ou pire, celui que le fils de votre beau-frère a créé il y a 4 ans et qui est parti vivre en floride à la fin de ses études... Bref, si vous n'avez pas le contrôle de votre fiche, bonne chance... Il existe des procédures mais elles sont longues et (...chiantes...).
    Budget : Gratuit.
    Si vous n'avez pas encore de fiche, créez-en une : une petite requête : Google Mybusiness, vous créez votre compte, vous mettez votre description (avec des mots clés...ben oui, ça aide...), vos horaires, vos plus belles photos (essayez de la marquer avec le nom de votre commerce...comme ça si quelqu'un vous les pique, il vous fera de la pub...). Lorsque la fiche est créée, pour la valider, Google va vous envoyer un courrier postal avec un code. Le courrier met en général 1 ou 2 semaines à arriver. Lorsque vous disposerez du code, il suffira alors de vous reconnecter à Google My Business pour valider votre fiche.
    La manip complète prend 30 minutes et peut donner d'excellents résultats. Un restaurant que je conseil est affiché plus de 1500 fois par mois sur les cartes google et on sait précisément combien d'itinéraires ont été générés, combien d'appels téléphoniques etc.
    Donc oubliez l'ancêtre ultra cher que sont les pagesjaunes et passez en mode Google My Business.


    2) Un site Internet c'est So 2000...

    Mais détrompez-vous, un site Internet est vital pour le référencement naturel dans les moteurs de recherche (s'il est bien fait hein...) et pour toujours avoir une base "fixe" sur la toile.
    C'est là que vous présenterez vos produits, que vos coordonnées seront toujours à jour, une rubrique actus pour... hum... vos actus ! Et c'est à partir de ça que vous pourrez peut-être bâtir une stratégie de communication cohérente.
    Budget : entre 500 et 2000€ pour une vitrine.
    Ce n'est pas très cher mais c'est un budget quand même. Quoi qu'il en soit, si vous décidez de le faire vous-même sachez que : Le résultat ne sera pas celui que vous attendez, que ça va vous prendre 10 fois plus de temps, que vous allez très certainement perdre patience à force et que vous risquez donc de laisser trainer un truc sur Internet qui ne sera ni pro, ni représentatif de votre travail.
    Si vous envisagez de mettre en place une boutique en ligne, adressez-vous à des professionnels car on ne peut pas plaisanter avec ça. (Prévoyez aussi un beau budegt com pour la promouvoir si jamais... c'est juste un conseil hein ;-)

    3) Une page Facebook

    (Et pas un profil perso hein !! Même s'il vous faudra un profil perso pour administrer votre page) : Là, si vous n'êtes pas déjà sur Facebook vous vous dites, "ouais, mais c'est un truc de djeuns". Ben non, les "Djeuns" sont de moins en moins sur ce réseau car ils en ont marre de voir les conneries postées par leur grand-mère ou leur tonton... Les jeunes privilégient aujourd'hui Snapchat et Instagram ou autres, même s'ils ont toujours un oeil sur leur vieux compte Facebook.
    Quoi qu'il en soit, si vous visez les personnes de 18 à 70 ans, Facebook est fait pour vous. C'est gratuit (au moins au début) et ça permet de constituer une communauté. (Prévoyez quand même un peu de budget pour la suite... lorsque vous vous serez familiarisé avec la bête.

    Là, vous dites stop !! Oui, jusque là vous étiez attentif(ve) mais vous vous dites : "c'est bien beau d'avoir une page encore faut-il y mettre du contenu !" Et à moi de vous répondre : "Si vous ne prenez pas le temps pour faire la com' de votre entreprise, autant fermer tout de suite car personne d'autre ne va le faire pour vous, à moins de le payer pour ça..."

    Donc je me permets un petit topo sur le contenu...
    Je parlais plus haut dans l'article de belles photos. Ces contenus sont non seulement bénéfiques, mais en plus ils permettent à vos produits de donner envie. Photos, vidéos et textes sont aujourd'hui réalisables avec votre smartphone. A force d'en faire, vous maîtriserez très vite la réalisation de petits clips vidéos et de photos. Idéal pour alimenter votre page Facebook par exemple.

    4) Référencez votre entreprise sur les sites web locaux.

    Même si ça doit vous coûter quelques €uros, si le site est bien fréquenté, vous toucherez une cible locale et de qualité.

    5) Si elle n'existe pas encore, renseignez également votre fiche sur le réseau social Swarm.

    Cette application mobile permet de faire ce qu'on appelle des "checkin". Vous vous géolocalisez et vos amis savent où vous vous trouvez. (Là, je vous entends dire : "Mais je ne veux pas que tout le monde sache où je vais..." sauf que d'un point de vue stratégique, cela peut être très intéressant pour votre entreprise.

    Si vous faites un checkin tous les matins au marché et que vous êtes restaurateur, les clients potentiels sauront que vos produits sont frais... (c'est un exemple...)

    L'autre avantage du réseau Swarm est qu'il est lié au réseau Foursquare (je ne vais pas refaire l'histoire complète mais au départ swarm et foursquare ne faisaient qu'un !) Lorsque vous faites un checkin via l'application swarm, vous pouvez ensuite laisser une note et un avis concernant le lieu où vous étiez sur Foursquare. Plus fiable même si moins fréquenté que tripadvisor, swarm s'applique à tous les endroits : loisirs, restau, mais aussi bureau, administration, marché etc. (NDLR : Je vous recommande cette appli si vous partez en vacances ou dans un lieu que vous ne connaissez pas... vous ne serez pas déçu...)

    Swarm permet également de synchroniser vos checkins avec Facebook, Twitter et d'autres. A l'inverse, le réseau social Instagram permet de synchroniser avec Foursquare.
    Vous me suivez encore ?
    Donc tous les jours, lorsque vous arrivez dans votre entreprise: hop, une petite photo, un petit commentaire et un partage. Ca prend 2 minutes.

    6) Instagram :

    J'en parlais à l'instant. C'est un réseau social basé sur des photos et des mots clés (#hashtags). Lorsque vous créez votre profil pro sur ce réseau (gratuit), vous pouvez poster des photos et des petites vidéos en marquant le tout avec du texte et des hashtags. Le succès de cette application mobile vient de sa fonction de filtre des photos. Vous pouvez donc sublîmer des photos avec cet outil très simple d'utilisation.
    Il permet également de synchroniser les infos avec Facebook, Twitter et quelques autres. (sauf que sur Twitter c'est un lien qui s'affiche à la place de la photo...).
    D'un point de vue stratégique, je me sers souvent d'instagram pour mettre en avant tout ce qui a attrait à la gastronomie, au design ou aux ambiances. Donc je me sers de l'application juste pour modifier ma photo initiale sur mon smartphone sans la publier sur Instagram (je me mets en mode avion et je fais comme si j'allais publier, sauf que sans connexion, l'appli me marque une erreur et je peux donc la supprimer avant d'enlever le mode avion.. (vous suivez toujours ?). Même si la photo n'est pas publiée sur mon compte instagram, elle est tout de même enregistrée dans mon flux de photos sur mon smartphone. Du coup, je peux ensuite la publier sur Facebook avec du texte, des liens, etc...
    Cette petite astuce n'a l'air de rien comme ça, mais lorsqu'on sait qu'une photo modifiée via Instagram augmente de 60% les chances de vendre un produit, ça fait réfléchir.

    7) Surveillez ce qui se dit sur votre commerce

    Et autant que possible, répondez toujours aux avis négatifs.

    8) Tripadvisor :

    Pour les restaurants, hébergements et services de loisirs plus particulièrement. Tout d'abord, prenez le contrôle de la page de votre établissement et s'il n'est pas référencé, inscrivez-le.
    La véracité des avis de ce site est discutable et je dois encore avoir dans mes cartons une interview vidéo que je n'ai jamais pu publier car à la question : "est-ce que les avis sont toujours vrais et bien contrôlés", j'avais eu droit avec mon collègue au caffouillage du président France et Italie de la marque qui en disait long sur la justesse des avis... Bref... Malgré tout, il faut faire avec car des personnes utilisent quand même cette application et ce site.
    Dans votre restaurant, hébergement, service de loisirs, incitez les gens à vous laisser des avis. Et c'est lors de l'événement BizzDay à Mulhouse qu'un speacker avait donné un très bon exemple de ce qu'il faut faire : Donnez une carte de visite avec au recto l'incitation à donner un avis positif dans le cas ou les gens sont satisfaits, et au verso : "Si vous n'êtes pas satisfait, voici l'adresse email du directeur...". Tout bête mais efficace !

    9) Invitez des blogueurs et soignez-les ;-)

    Il vous en coûtera quelques €uros pour un repas si vous êtes restaurateur ou des entrées gratuites si vous proposez des loisirs, ou une nuitée si vous êtes hôtelier, mais si le blogueur est ciblé et influent, vous aurez fait un placement sur quelques mois.

    10) Une stratégie
    De manière plus globale, je recommande souvent à mes clients de publier des contenus sur leur site (Prévoir la rubrique actu...), je les incite ensuite à partager ces contenus sur les réseaux sociaux mais pas intégralement, juste pour leur donner envie de cliquer et de venir sur votre site pour consulter tout le contenu de votre actu.
    D'une part les visiteurs découvriront vos services / produits plus facilement sur votre site, d'autre part, vous pourrez capter des infos (inscription à une newsletter par exemple), ou formulaire de contact.

    N'hésitez pas à prendre plein de photos de tout, tout le temps. Pour un restaurant, la photo bien faite d'un plat du jour donnera plus faim qu'un texte inbuvable. La photo d'une animation, d'un bouquet de fleur. TOUT est prétexte à créer du contenu, il faut juste s'y mettre et ne pas l'oublier.
    Plus vous publierez de contenus, plus vous serez visible. Contenu = R.O.I => Retour sur investissement.

    Il faudra peut-être plusieurs semaines pour prendre ce réflexe, mais croyez-moi, ça en vaut la peine et surtout, ça sera très vite rentable.

    Et la pub dans tout ça ?
    Lorsque vous aurez suivi ces quelques conseils, vous voudrez peut-être vous lancer dans la publicité.
    Si c'est le cas, voici selon moi les 3 moyens les plus efficaces en terme de qualité / prix / Retour sur investissement :
    a) Facebook : vous pourrez soit faire grossir votre communauté, soit publier des infos précises. Le tout avec un ciblage très fin : Par centre d'intérêts, géolocalisé, par âge et sexe. Tout dépend de votre activité mais prévoyez quelques centaines voir quelques milliers d'€uros et vous ne le regretterez pas.

    b) Google Annonces Express : Ce système est le petit frère de Google Adwords, un autre système de pub de Google basé sur l'achat / l'enchère sur des mots et expressions clés. (je ne m'étalerai psa sur ce système devenu une véritable usine à gaz depuis quelques années, sans parlé de son coût exorbitant...) Je parlerai plutôt de Google Annonce Express qui est basé sur la promotion de vos fameuses fiches Google My Business. Là, la pub est affichée au dessus des résultats lorque vous faites une requête de type "service + localisation". Vous touchez alors uniquement des personnes qui recherchent une chose précise dans une localité précise (à quelques km près...)

    La différence entre ces 2 systèmes :
    La pub Facebook se joue sur le long terme. A force de voir passer des contenus ciblés par rapport à leurs centres d'intérêts, les "acheteurs" vont finir par avoir envie de venir voir ça de plus près. Les pubs n'ont pas toujours un effet instantané (quoique), et des fois ce n'est que plusieurs mois plutard que les acheteurs viendront. Lorsqu'ils auront un besoin, ils auront retenu que vous proposez ce service.
    La pub Google Annonce Express répond à un besoin précis, l'achetur cherche quelque chose à un instant T. Et si vous magnifiques photos lui plaisent et si les avis sont sympa, il viendra certaienement chez vous.

    Pour un petit commerce, un restaurant ou autre au 28 juin 2016, je vous conseillerai de miser 300€/mois sur Facebook et 100€/mois sur Google Annonce Express.
    Ca fait déjà un budget, mais le jeu en vaut la peine.
    Ces chiffres sont une petite moyenne, ils varieront avec vos actualités ainsi qu'avec l'environnement dans lequel vous serez au moment de lancer vos campagnes. C'est certain que si vous fait une superbe pub Facebook pour la magnifique terrasse de votre restaurant avec une photo super moche et lorsqu'il pleut, vous n'aurez pas le même résultat que lorsqu'il fait beau et avec une superbe photo retouchée via Instagram...
    Dernière précision pour les pubs Facebook, il ne s'agit pas de mettre 300€ dans une pub, mais de disposer d'un budget pour ensuite sponsoriser quelques publications.

    c) Mettez en place des opérations de communication marketing soit avec un blogueur influent soit avec un site web local.


    Je peux difficilement aller plus loin dans cet article car les sujets abordés sont très vastes, toutefois, vous avez quelques clés pour vous lancer.

    Bravo à vous si vous avez réussi à me lire jusque là sans avoir mal à la tête :-)

    N'hésitez pas à commenter et à interagir avec ce billet si vous avez des questions.

Commentaires

0 commentaire